Revêtement de sol en résine

Le plafond, un revêtement clé en milieu hygiène

6/10/21

Face aux exigences élevées de propreté en milieux professionnels, une attention spéciale doit être portée aux plafonds. Généralement peu accessibles, ils ne bénéficient pas d’un nettoyage aussi régulier que les murs. Choisir des matériaux lisses et facilement lavables constitue un véritable atout pour garantir la sécurité de votre environnement de travail. 

 

Le plafond : un revêtement qui mérite une attention particulière

Difficilement accessible lors du nettoyage, on remarque que le revêtement de plafond vieilli plus vite que le mur ! Dans les milieux agroalimentaires, les métiers de bouche (boucherie charcuterie, boulangerie, chocolatier, traiteur, poissonnier…) et les cuisines professionnelles notamment, il est fréquent que les microparticules et la poussière s’accumulent dans l’air et se fixent au plafond. En zone humide, avec la condensation, des gouttelettes d’eau (additionnées de bactéries) se forment puis retombent sur les zones de travail. On voit apparaître des moisissures, comme le salpêtre, à la surface.

Si vous avez un plafond en béton peint, celui-ci a tendance à jaunir ou à s’écailler au fil des années. Avec le risque que des résidus tombent dans la zone de production et de préparation. Quant aux panneaux sandwichs, si vous travaillez en milieu humide, avec le temps la peinture s’écaille et le métal risque de rouiller et d’engendrer des risques sanitaires. De plus, démonter un plafond en panneau sandwich est assez compliqué. Tous les éléments techniques (gaine et moteur de ventilation, sprinklage, luminaires, etc.) doivent être descendus ou il faut les laisser pendre entraînant des risques de casse.

Si votre environnement de travail exige le respect des normes d’hygiène les plus strictes, nous vous déconseillons fortement de rénover les surfaces avec de la peinture.

Un sol en résine, c’est quoi ?

Dalle ou lame de plafond ?

La pose d’un sol en résine

Les dalles de plafond et les plaques à coller seront généralement la solution de recouvrement à privilégier dans de nombreux cas. La possibilité de les coller en fait un choix intéressant si vous avez un support de plafond suffisamment solide, sain ou en voute. En effet, les plaques peuvent aussi suivre la courbe du support. Pour cela, il faut que celui-ci soit sec, non friable et le plus continu possible afin de permettre une pose optimale.

Les dalles peuvent être également montées sur une armature en métal dans le cas d’un plafond suspendu. On peut les poser en dessous de tous les éléments techniques tel que la ventilation, l’isolation, etc. Contrairement aux plaques collées, celles installées sur un plafond suspendu permettront un accès aisé aux éléments techniques. Il suffit de les soulever, la fixation étant garantie par des clips, et de les déplacer. Lors de nettoyage, elles peuvent être retirées pour être nettoyées ou mises dans un lave-vaisselle professionnel.

En ce qui concerne les lames de plafond en PVC, on peut les installer dans des lieux présentant de grandes hauteurs de plafond (au moins 6 mètres). Et si l’environnement de travail n’est pas soumis à de fortes contraintes. Une attention particulière est toutefois à porter aux joints en silicone, ceux-ci ont tendance à noircir avec l’humidité et nécessitent un entretien voire un remplacement régulier.

Un sol en résine, c’est quoi ?

En résumé, si votre plafond est soumis à des contraintes techniques fortes en termes d’accumulation de poussière, humidité, condensation et que vous souhaitez cacher l’ensemble des éléments techniques, nous ne pouvons que vous conseiller les dalles pour plafond suspendu. Si vous disposez d’un support de plafond sain, il vaudra mieux vous tourner vers des plaques collées.

Un nettoyage complexe

Ce n’est pas un secret, l’entretien d’un plafond peut s’avérer complexe et entraîner des coûts élevés. Il nécessite souvent un échafaudage ou une nacelle et requiert que de travailler zone par zone. Le but est d’éviter de bâcher toute la surface au sol au même moment et d’immobiliser la production. 

Le type de nettoyage et les produits utilisés dépendront principalement de l’environnement de travail. Dans certains cas, on peut utiliser la lance à eau, mais le risque est de faire tomber les saletés et d’entamer l’intégrité du plafond. Dans le cas d’un plafond suspendu, le plus facile est de retirer les dalles individuellement pour les nettoyer. Certaines dalles vont au lave-vaisselle. Cela vous évitera une position pour le moins inconfortable et le risque d’abîmer la structure. S’il s’agit d’un plafond collé, de l’eau et un détergent adapté à votre environnement de travail feront l’affaire.

Conclusion

Flexindus

Si vous cherchez un revêtement de plafond pour rénover ou aménager votre espace professionnel, nous vous conseillons de vous tourner vers une solution lisse, facile à nettoyer et durable dans le temps, comme les plaques et les dalles de plafond HYGI PANEL. En résine de polyester, fibres de verre tressées et recouvertes d’un gel coat alimentaire, elles sont résistantes, faciles à nettoyer et présentant très peu de jonctions. Que ce soit en rénovation ou en aménagement, elles sont parfaitement adaptées aux environnements soumis à des normes d’hygiène strictes tels que les laboratoires alimentaires, les cuisines professionnelles et toutes les zones de production contraignantes.